Réflexions sur l'engagement significatif des jeunes: Jacqueline Siego (Cameroon)

IPPFAR

Aujourd'hui, nous nous joignons au reste du monde pour marquer la journée internationale de la jeunesse sous le thème «l’engagement des jeunes pour une action mondiale». Nous avons demandé aux membres du mouvement d’action des jeunes (YAM), qui est la branche jeunesse du corps de volontaires de l’IPPFAR, de partager leurs points de vue sur l’engagement des jeunes. Nous partageons une conversation avec Jacqueline Siego, une membre du YAM au Cameroon.

À votre avis, que signifie un engagement significatif des jeunes et pourquoi est-ce important?

D’abord, l’engagement significatif des jeunes fait référence à notre droit à la participation au processus de prise de décision en ce qui concerne tout ce qui touche à notre vie ainsi que celle de nos communautés. Cela implique la reconnaissance de notre droit, la mise en place des cadres et le développement des capacités (adultes et jeunes) pour faciliter cet engagement et faire en sorte qu’il soit significatif. De la part de nous jeunes, cela suppose de la passion et de la détermination en faveur d’une cause. Car, ce n’est pas toujours facile.

IPPFAR

Comment l'IPPFAR et votre Association Membre ont-ils encouragés l'engagement des jeunes?

Nous avons une place de choix au sein de l'IPPFAR et de la CAMNAFAW et nous en sommes conscients. Nous sommes représentés dans les organes de gouvernance. Nous sommes impliqués dans la preparation, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes. Nous nous exprimons et nos points de vue sont pris en compte. Ça me fait souvent plaisir de noter que nous jeunes ne sommes pas de simples observateurs à l’IPPF. Et ces participations aux processus de décisions constituent pour nous des opportunités uniques d'apprentissage, d’acquisition des compétences et d’ouverture au monde. Cela n'a pas de prix à mes yeux.

Comment les jeunes peuvent-ils être plus impliqués dans les processus décisionnels?

En plus des compétences et d’un cadre déjà évoqués plus haut, je pense qu’Il faut de la sincérité, de la transparence et du respect dans la collaboration et la communication entre nous jeunes et les adultes. Chacun a quelque chose à offrir à l’autre, peu importe son âge. C’est important que les adultes nous considèrent comme des partenaires car la participation n’est une faveur, mais un droit. Nous devons être impliqués dès les débuts des programmes. Enfin, il nous faut garder à l’esprit que nous les jeunes ne constituons pas un groupe homogène et profiter des nouvelles technologies pour étendre les opportunités de participation, y compris exclus et aux plus vulnérables parmi les jeunes.

If you are young person and would like to join the Youth Action Movement, see where we work and get in touch. You can also reach us through @YAM Africa

For more information about the work of IPPF Africa Region, connect with us on Facebook and Twitter